La Validation des Acquis de l'Expérience :
Le parcours du combattant ou l’art de combattre sans combattre ?

La Validation des Acquis de l'Expérience (V.A.E) est désormais inscrite dans le livre IX du code du travail et dans le code de l'éducation.Un diplôme ou un titre obtenu par V.A.E a la même valeur et produit les mêmes effets que ceux obtenus par les autres modalités de certification.

Membre et confrère de la convention des Arts Classiques du Tao, j’enseigne le QI GONG depuis 1986 ,suite à l’enseignement du Professeur LEUNG KOK YUEN au sein de l’Université Européenne de Médecine Chinoise dont je suis diplomé depuis cette date.
J’enseigne le Tai Ji Quan de style Chen, depuis 1989, après avoir reçu l’autorisation de MING SHAN (avec lequel j’ai travaillé pendant plus de 6 années) , lui même élève du Maître FENG ZHI qianG .
Et enfin depuis 1995, je dispense des cours de DAO YIN QI GONG et XING YI QUAN, de l’école SAN YI QUAN, dont je suis diplomé, suite à la transmission des compétences que j’ai reçues de GEORGES CHARLES (Maitre héritier de WANG TSE MING).

Ce travail des arts internes chinois faisait suite à plus de 25 années de pratique d’arts externes : JUDO, TAEKWONDO, KARATE avec JEAN Luc Mami, Gilbert Gruss, puis MAITRE HARADA , avec son élève sur REIMS Bernard MATHIEU.

Cette biographie succinte, non pour me faire " mousser ", mais pour montrer que je rentre complétement dans le cadre de la VAE, dont les critères sont les suivants :

Une personne ayant au moins trois années d'expérience, salariée ou bénévole, peut obtenir tout ou partie d'un diplôme délivré par le ministère chargé des Sports.

Les trois années minimum d'expérience, continue ou non, doivent avoir un rapport direct avec le contenu du diplôme recherché et doivent représenter un volume minimum de 2400 heures sur 36 mois.

C'est le jury du diplôme concerné qui décide de l'attribution du diplôme ou d'une partie de celui-ci au vu d'un dossier et, s'il le désire ou à la demande du candidat, après un entretien.

Fort de tout cela, je me suis engagé dans les parcours du combattant qu’est le processus de VAE :

1 Il faut déposer auprès de la Direction Régionale et Départementale de la Jeunesse et des Sports de son lieu de résidence, une demande écrite et sur papier libre qui précise le diplôme recherché.Des séances d'information indiyiduelles ou collectives sont organisées régulièrement dans les départements.

2 Les candidats souhaitant poursuivre la démarche demandent un dossier VAE à la Direction Régionale et Départementale de la Jeunesse et des Sports.

3 L'examen de recevabilité: il comprend entre autres, le parcours du candidat incluant la liste des activités salariées, non salariées ou bénévoles, ainsi que celles des formations suivies et des diplômes obtenus, accompagné des attestations correspondantes.Cette première partie est envoyée par le candidat à la Direction Régionale et Départementale de la Jeunesse et des Sports du lieu de résidence qui accuse réception dans les 15 jours et notifie l'avis de recevabilité ou non recevabilité dans les deux mois.

Si le dossier est recevable, le candidat peut poursuivre la démarche.

4 L'explication des tâches et missions: elle comprend les composantes de l'activité salariée ou bénévole, la description des conditions de déroulement des activités dans des contextes différents, l'organisation du travail, la marge d'autonomie accordée, les relations avec l'environnement professionnel ou autre, etc

Le candidat peut solliciter un accompagnement pour cette partie du dossier auprès de la Direction Régionale et Départementale de la Jeunesse et des Sports de son lieu de résidence.

5 Le dossier décrit ci-dessus fait l'objet d'un dépôt officiel auprès de la Direction Régionale et Départementale de la Jeunesse et des Sports, organisatrice du diplôme sollicité.

6E /Le jury du diplôme examine le dossier. Sur demande, ou sur celle du candidat, un entretien peut être organisé. Cet entretien appelé "entretien d'octroi" est destiné à éclairer le jury sur des points particuliers du dossier.

Après délibération, le jury se prononce pour attribuer le diplôme demandé, ou à défaut, accorder ou non des dispenses d'épreuves ou unités du diplôme. Si le candidat n'obtient qu'une partie du diplôme, la Direction Régionale et Départementale de la Jeunesse et des Sports organisatrice notifie au candidat l'avis motivé relatif aux connaissances, aptitudes et compétences qui devront faire l'objet d'une évaluation complémentaire. La Direction Régionale et Départementale de la Jeunesse et des Sports informe le candidat des décisions du jury.

Le diplôme est accordé définitivement. les dispenses d'épreuves ou d'unités sont valables 5 ans.

Si les deux premières étapes sont relativement simples, il en est tout autrement de la suite, qui, comme vous le verrez , est un pavé dans la mare, ou plutôt le Lac. Mais comme disent les SUISSES : " Y a pas le feu au LAC !!! "

Ayant formulé ma demande par écrit auprès de la Direction Régionale de la marne de Jeunesse et Sports, j’ai été convoqué le 6 Mars dernier pour la première réunion d’information à REIMS concernant la VAE. Etaient présentes une trentaine de personnes, dont certaines têtes ne m’étaient pas inconnues puisque issues de ma pratique du KARATE...La présentation de la responsable de La Direction de Jeunesse et Sports fut claire et précise, mais lorsque qu’elle parla de la
4 Etape : l'explication des tâches et missions, et de la réalisation d’un mémoire d’une cinquante de pages, les visages palirent et certains quittèrent la salle, visablement effrayés par la tâche à accomplir Pour ma part, cela me ravit, car écrire 50 pages me paraissait un minimum pour décrire ce que je fais et enseigne depuis si longtemps

Pour respecter la procédure, je réclame un dossier par téléphone, tout en confirmant par écrit Nous y voilà enfin, au bout d’une dizaine de jour, je téléphone à la Direction Régionale de la marne de Jeunesse et Sports : " on vous rappelle tout de suite " La réponse tombe alors : nous ne pouvons vous envoyer qu’un dossier à titre d’information, car il n’existe pas actullement de diplôme de professeur de QI GONG, TAI JI QUAN et XING YI QUAN !!!

Reprenant ma plus belle plume, ou plutôt le clavier de mon ordinateur, j’ai réclamé, sans trop de conviction, une confirmation écrite, que j’ai reçue par retour et dont vous trouverez copie ci-jointe.

 

Ayant prévenu Georges de ma démarche et réponse, je reçu de lui la réponse suivante :

Salut Georges Marie.

Cela fait des années que je le dis et que je le répète : on ne peut pas obtenir d'équivalence pour un diplöme qui n'existe pas. Il s'agit alors d'un vide juridique profitant par défaut à celui qui enseigne. De plus, la Loi Toubon n’ayant pas été supprimée (cela se saurait !) il est juridiquement impossible de créer un diplôme de "Qigong" de "Kung Fu" ou de "Taijiquan" dénominations étrangères qui n'apparaissent pas dans le "Dictionnaire Officiel des Termes de la Langue Française" publié par le JO. Inutile de dire que Chi Kung, Tai Chi Chuan ont encore moins de chance d'être officialisés ceci en raison d'un traité international cosigné par la France et excluant l'utilisation des transcriptions chinoises autres que celles du Pinyin Zimu. Donc Out le plomedu bidon. Il n'est pas possible de créer un diplôme ou une équivalence qui par nature soit anticonstitutionnel. On ne peut pas d'autre part constater une infraction (manque de diplôme adéquat) par une autre infraction (infraction à la Loi Toubon). CQFD. Pas de diplôme = liberté d'enseignement. Il faudrait obtenir de la JS un courrier précisant que ce diplôme n'existe pas, ce serait la preuve qu'il n'y a pas d'équivalence possible. Donc liberté totale d'enseignement au niveau associatif et même professionnel à la condition : qu'il n'y ait pas d'atteinte à la sécurité de l'état. Qu'il n'y ait pas d'atteinte aux bonnes moeurs. Qu'il n'y ait pas d'interdiction administrative visant cette pratique.  Donc la situation est totalement inchangée ! Et les Arts Classiques du Tao ont raison d'exister ! (ils sont conformes à la Loi Toubon !).

Amitiés.

A++.G

Comme dans le récit de l’art de combattre sans combattre, nous avons poussé la barque et retiré les rames

Je pense que la septième vague, celle qui recouvre les autres, est en route, afin que tous ceux qui comme moi enseignent le QI GONG, le TAI JI QUAN , le XING YI QUAN ou autres  puissent surfer dessus

Demandez votre dossier à la Direction jeunesse et sports de votre région effectuez la même démarche afin d'obtenir une réponse nécessairement similaire !

Georges Marie MELIN

www.jinding.asso.fr