L'Académie Française des Arts Martiaux Traditionnels.

En 1986, avec Henry PLEE qui fut l'un de ses enseignants (Karaté)
au tout début des années soixante, Georges Charles fonde l'Académie Française des Arts Martiaux Traditionnels.

 

 


Cette Académie regroupe rapidement de nombreux enseignants de renom dont la particularité est d'avoir écrit un ou plusieurs ouvrages sur les Arts Martiaux Traditionnels.

Les Membres fondateurs sont Henry Pléé, André Nocquet, Michel Floquet,
Gérard Baron, Michel Soulencq, Thierry Riesser-Nadal, Thierry Plée, Pascal Plée et Georges Charles qui est la secrétaire de l'Académie.

Par la suite nous rejoindront Pierre Portocarrero, Dominique Balta, Martine Vétillard, Jean Daniel Cauhépé, Jean Pierre Reniez, Christian Bernapel, Gabriel Faubert, Jacques Muguruza, François Briouze, Bernard Durand, Claude Doudou.

Cette Académie fonctionnera plusieurs années et fournira des travaux de recherche fort intéressants sur les origines, le développement, l'évolution des Arts Martiaux Traditionnels.

Mais il devenait de plus en plus difficile de réunir ces Enseignants qui, par ailleurs, étaient trés sollicités par leurs cours, leurs stages et bien souvent leurs activités de responsables fédéraux.

Elle cessa donc paisiblement de fonctionner mais permit à plusieurs de ces enseignants de se retrouver et de conserver le contact.

C'est ainsi que Georges Charles retrouva son "Sempai" ( son "ancien" qui était là avant lui chez Henri Plée !) Jean Daniel Cauhépé avec lequel il entretient toujours d'excellentes relations au sein de la Convention des Arts Classiques du Tao.

En 1986 Henri Plée décida de fêter les 40 ans du Karaté français puisqu'il débuta son étude en 1946 avec Rikutaro Fukuda, élève direct du Maître Gichin Funakoshi, fondateur du Style Shotokan.

Il demanda personnellement à Georges Charles de réunir d'une part tous ceux qui pratiquaient sous sa direction, à son Dojo de la Montagne Sainte Geneviève, avant les années soixante, et, d'autre part tous ceux qui avaient joué un rôle dans le développement du Karaté et des Arts Martiaux en France.

Ce qui ne fut pas chose facile mais qui fut fait !

La soirée était présidée par Tsuneyoshi Ogura, 10e dan, et qui avait fait spécialement le voyage du Japon avec son fils, futur successeur, et quelques élèves dont le plus jeune avait à peine cinq ans.
Etaient également présents Hiroo Mochizuki et Yoshinao Nanbu (avec 2 N précise-t-il toujours !) ainsi que Hoang Nam. Plusieurs autres experts s'étaient fait représenter comme les Maîtres Kase et Murakami.
Du coté occidental beaucoup de monde dont, évidemment, le Président de la FFKAMA, Jacques Delcourt.
Du coté de la Boxe Française P. Plaisait, R. Lafont, P. Salvini.
Le Judo était représenté par P. Martel et J. Lalée.
L'Aïkido regrettait l'absence de André Nocquet, grippé mais était représenté par Alain Floquet élève du regretté Jim Alcheik et ancien du Club. Par Jean Daniel Cauhépé, également un ancien de la première heure, par D. Balta et M. Soulencq.
Le Jiu Jitsu par R. Maroteaux et T. Riesser Nadal.
Le Karaté se taillait la part du lion avec les tous premiers élèves de Plée, les frères Branchi venus spécialement de la Martinique, R. Habersetzer, P. Maillet, R. Baroux, le frère du champion disparu, G. Faubert, L. Patillon, président du Shobudo.
Georges Charles représentait à lui tout seul les Arts Chinois.
A cette occasion Henry Plée reçut des mains d'Ogura le 9eme Dan de Karatedo.
Le clou de la soirée fut la projection d'un film dédié à Mac Arthur et tourné devant les troupes d'occupation sur le porte Avion Missouri.
Il mettait en scène plusieurs experts de karaté de l'époque, dont Hironishi et Nishiyama, venus prouver que le Karaté, ou Karatedo, n'était pas un Budo japonais mais un art venu de Chine et, plus particulièrement du Monastère Shaolin (Shorinji en japonais !).
Ce qui lui permit de lever l'interdiction faite aux Arts Martiaux Japonais, considérés comme "ferments du nationalisme " et d'être pratiqué dans les universités japonaises.
Quelques japonais en restèrent bouche bée !
Mais on ne refait pas l'histoire.

Ps. Certains s'étonneront que l'on ne donne pas du titre de Maître à tout va.
C'est ici un peu comme dans les Etats Major où chacun ne nomme par son nom sans se donner du "Montgénéral" à tour de bras.
Un peu d'humilité ne fait pas de mal !


Une réunion des "Académiciens"
On reconnaît Thierry Riesser-Nadal ; Pierre Portocarrero ; Pascal Plée;
Alain Floquet ; Michel Soulencq; Martine Vetillard ; Dominique Balta ; Gérard Baron ;
François Birouze (caché derrière !) Jean Pierre Reniez ; Georges Charles ; Thierry Plée. C'est Jacques Muguruza qui prend la photo.

Un article paru dans Bushido.
On y reconnait Henry Plée, André Nocquet.
Le poulet du jour c'est Georges Charles !

Un article paru dans Karaté.
Souligné au marqueur : "Le Wushu (représenté) par Georges Charles
qui avait commencé sa pratique dans la section enfants en 1958, faisait figure de jeune parmi les anciens "
On y reconnait Henry Plée avec Jacques Delcourt.
En quelques sorte le "Patriarche" et le "Parrain" !
Puis Hiroo Mochizuki et Yoshinao Nanbu avec Hoang Nam !
Une belle "Triade" !