Comment guérir de l’hyperphagie boulimique ?


Auteur : Loris Vitry (thérapeute holistique) et Cathy Maillot (ostéopathe).

Avertissement : Consultez obligatoirement votre médecin en matière de santé.


L’hyperphagie ou hyperphagie boulimique fait partie des troubles du comportement alimentaires (TCA), et se caractérise par une consommation excessive de nourriture.

Beaucoup de gens mangent trop ou éprouvent des difficultés à contrôler leur appétit, en particulier avec le mode de vie actuel avec des conséquences graves sur leur santé.

On peut considérer l’hyperphagie comme une dépendance au même titre que l’alcoolisme, le tabagisme ou l’usage de drogues.

Ingérer de larges quantités de nourriture de façon compulsive et sans raison, entraîne une prise de poids qui peut être problématique sur le long terme.

Surpoids, obésité, ce trouble alimentaire touche de nombreux individus et le nombre de personnes souffrant d’hyperphagie ne cesse d’augmenter, en particulier dans les pays développés.

À titre indicatif, le chiffre de 40% de la population adulte serait même atteint aux États-Unis !

En France, l’hyperphagie touche entre 3 et 5% de la population.

Dans cet article, vous allez découvrir quelles sont les meilleures solutions naturelles pour arrêter de manger de manière compulsive et vous sortir de l’hyperphagie.

Hyperphagie : comment faire pour s'en sortir ?

Quelles sont les causes et les conséquences de l’hyperphagie ?

Les causes de l’hyperphagie boulimique sont nombreuses et diverses.

Certaines personnes mangent trop lorsqu’elles se sentent stressées.

De nombreuses études ont aussi montré qu’il y a une forte corrélation entre la dépression et la consommation incontrôlée de nourriture.

Celle-ci est alors vécue comme un échappatoire et un refuge.

L’accumulation de régimes amaigrissants peut aussi engendrer ce type de comportement nocifs pour la santé.

Autre cause, celle liée à la prise de certains médicaments comme les neuroleptiques.

Les repas beaucoup trop copieux, une suralimentation finiront avec le temps par avoir des effets sur le surpoids et à entraîner de graves problèmes de santé.

Un trouble alimentaire qui a de graves conséquences sur la santé physique

L’hyperphagie est un trouble du comportement alimentaire qu’il faut prendre très au sérieux car il est peut être responsable du développement de graves maladies comme le diabète de type 2 (voir notre article sur comment remplacer le sucre industriel lorsqu’on est diabétique), des problèmes cardiaques (hypertension artérielle), du cholestérol, et même de cancers.

À force d’ingurgiter de la nourriture, qui plus est de mauvaise qualité, la prise de poids est inévitable.

Le corps change fortement en peu de temps et les ennuis de santé s’accumulent rapidement.

Les conséquences de la boulimie sur la santé mentale

Le corps et l’esprit sont intimement liés.

Si le corps a un problème, l’esprit a un problème (et vice versa).

Les problèmes que peuvent engendrer l’hyperphagie et la surconsommation d’aliments peuvent créer de graves névroses.

Conscient de ces problèmes, le corps devient une obsession et le sujet culpabilise.

Pour guérir de ce mal-être, il aura tendance à s’auto-médicamenter, se faire vomir, etc.

Quelles sont les solutions pour se sortir de l’hyperphagie ?

On vous livre, ici, quelques conseils qui répondront à cette question, en ayant recours à des solutions naturelles.

Limiter les distractions pendant les repas

Dans le mode de vie occidentale, on a tendance à être multitâches et avoir peu de temps pour les repas, surtout pendant le travail.

C’est déjà là un premier piège.

En effet, en ne prêtant pas suffisamment attention à ce que l’on mange, on finit par manger plus que de raison sans même s’en rendre compte.

Limiter autant que possible les distractions pendant les repas permettra au corps de se concentrer sur la tâche à accomplir, qui est de manger.

Pour ce faire, évitez surtout de manger devant un écran.

Pas de télé, pas d’ordinateur ou de tablette, et encore moins de téléphone portable.

Manger lentement

Les chercheurs ne savent pas exactement pourquoi, mais il semble que les personnes qui mangent lentement ont un indice de masse corporelle (IMC) plus faible et mangent de plus petits repas.

Manger lentement, comprenez par là mâcher lentement et prendre son temps, pourrait donner au cerveau plus de temps pour réaliser que l’estomac est plein et envoyer le signal pour arrêter de manger.

Pour vous entraîner à manger lentement, essayez de poser les ustensiles ou de prendre quelques respirations profondes.

Manger des portions raisonnables

Les personnes qui ont de grandes portions dans leur assiette mangent souvent involontairement plus de calories qu’elles n’en ont besoin.

Utiliser des assiettes, des bols ou des contenants plus petits.

Réduire la tentation

Il est difficile de s’en tenir à un programme diététique lorsque les armoires, le réfrigérateur ou le congélateur contiennent trop d’aliments, surtout néfastes pour le poids.

Essayez de vider les placards d’aliments tentants qui font grossir.

Manger des aliments riches en fibres

Selon des études médicales, manger des fibres solubles et insolubles peut aider les gens à se sentir rassasiés plus longtemps, ce qui évite généralement de trop manger.

Les fibres se retrouvent dans de nombreux aliments, notamment : Grains entiers, haricots, pois et lentilles, légumes, noix et des graines, avoine et de nombreux fruits entiers.

Manger des aliments riches en protéines

Les aliments riches en protéines ont tendance à créer un sentiment de satiété et de satisfaction plus durable que les autres aliments.

Manger des aliments riches en protéines, en particulier au petit déjeuner, semble également réduire les niveaux de l’hormone régulatrice de la faim, la ghréline.

Ne pas sauter des repas et manger à heures régulières

Beaucoup de gens sautent des repas dans la conviction que cela les aidera à perdre du poids.

Cependant, sauter des repas peut entraîner une suralimentation à d’autres moments, avec pour conséquence une prise de poids.

De nombreux experts recommandent de manger des repas plus légers et plus fréquents.

Réduire le stress

Restez zen ! Ne pas savoir gérer le stress semble contribuer à la suralimentation et au développement de l’obésité.

Après un événement stressant, les niveaux d’hormones élevés favorisent la faim pour encourager le corps à remplacer l’énergie perdue.

En conséquence, le stress chronique pourrait entraîner une faim persistante, une suralimentation et une prise de poids excessive.

Suivre son alimentation avec des applications

De nos jours, chacun peut suivre son alimentation au quotidien (calories, glucides, lipides, protides) à l’aide d’applications dédiées.

Ces outils sont des aides pour bien gérer une alimentation équilibrée et se sortir de l’hyperphagie boulimique ou non.

Pratiquer des activités sportives et des exercices de respiration

Pratiquez des activités physiques comme le yoga, la méditation transcendantale.

Les exercices respiratoires aide beaucoup à soigner l’hyperphagie et les troubles du comportement alimentaires.

À ce titre, nous avons créé un atelier vidéo gratuit sur laquelle vous pourrez apprendre à respirer et à détendre votre diaphragme avec une respiration anti-stress.

Ces derniers vont aider à créer un équilibre entre votre corps et votre mental.


Articles connexes :

Comment faire pour s’endormir plus vite ?

Comment se soigner de l’agoraphobie naturellement ?


🔥 Les formations bien-être à ne pas rater :

La respiration anti-stress pour détendre son diaphragme

La méditation en pleine conscience pour calmer son mental

La transmutation pour canaliser son énergie sexuelle


▶ Autres articles:


❤ Lire aussi:

Comment faire pour s’endormir plus vite ?

Comment se soigner de l’agoraphobie naturellement ?