TOC de vérification : comment s’en sortir ?


Auteur : Loris Vitry (thérapeute holistique) et Cathy Maillot (ostéopathe).

Avertissement : Consultez obligatoirement votre médecin en matière de santé.


Dans la vie de tous les jours, il nous arrive parfois de répéter certains gestes dans le but de procéder à une vérification.

Par exemple, on peut retourner à la cuisine pour voir si le feu de la cuisinière est éteint.

Ce genre de situation est tout à fait normal.

TOC de vérification: comment s'en sortir?

L’objectif est tout simplement l’assurance.

Toutefois, la situation prend une importance exagérée lorsque la personne est envahie par des pensées répétitives et incontrôlées qui la poussent à revenir plusieurs fois sur ses actes de vérification.

On appelle ce phénomène, le Trouble Obsessionnel Compulsif (TOC) de vérification.

Comment s’en départir donc, si on en est victime ?

Nous vous en disons plus à travers cet article.

Typologie et symptômes du TOC de vérification

Les TOC se matérialisent par des pensées récurrentes pénétrant l’esprit.

En d’autres termes, ils constituent une obsession, un rituel.

Vérifier dix fois que la porte est bien fermée en est une.

Ceux qui sont atteints par ce trouble ont la ferme conviction que l’action de vérifier calmera l’anxiété de leurs pensées.

L’obsession peut aussi s’expliquer par la peur de se contaminer au contact d’un objet, de se mettre en colère, d’oublier de faire quelque chose d’important ou de perdre un objet.

Les pensées sexuelles constantes font aussi partie des obsessions.

En plus des obsessions qui sont parfois synonymes de TOC, il y a également les compulsions qui constituent les gestes en tant que tels.

Pour les personnes atteintes du TOC, l’obsession constitue la pensée qui perturbe et la compulsion représente l’action qui devrait soulager l’esprit.

Les compulsions les plus fréquentes consistent à :

  • faire le ménage sans interruption ;
  • prendre sa douche plusieurs fois par jour ;
  • s’assurer sans cesse que les appareils sont éteints ;
  • être beaucoup trop perfectionniste ;
  • toujours emprunter le même chemin, les mêmes endroits.

La personne atteinte perd plusieurs heures à cause de ses compulsions.

Prévention du TOC

N’attendez pas d’avoir des difficultés à bien mener vos activités habituelles pour aller en consultation.

Si vous présentez des symptômes du TOC, vous avez la possibilité de communiquer avec certaines associations qui s’occupent des troubles anxieux.

En cas de pensées répétitives, de répétition involontaire de gestes, de difficultés à gérer les activités professionnelles, il faut impérativement consulter un professionnel de la santé.

La consultation est d’autant plus urgente lorsque votre pensée est orientée vers le suicide.

Facteurs de risque

Les causes du TOC ne sont pas clairement identifiées.

Elles constituent le résultat de la combinaison de plusieurs facteurs qui entraîne l’apparition des symptômes.

Ces facteurs peuvent être environnementaux, héréditaires ou encore biologiques.

Toutefois, on peut affirmer sans se tromper que le TOC touche plus les femmes que les hommes.

À cela s’ajoute le fait que la majeure partie des patients souffrent de maladies connexes notamment les troubles mentaux (dépression ou phobie sociale).

Traitements possibles

Il existe des traitements reconnus contre le TOC qui permettent aux patients de reprendre le contrôle sur leur vie et leurs activités quotidiennes.

Dans la plupart des cas, le TOC se soigne par une psychothérapie.

En ce sens, les spécialistes recommandent la thérapie cognitivo-comportementale pour modifier les pensées et les comportements problématiques de l’individu.

Le TOC se traite aussi par les médicaments contre l’anxiété.

Il s’agit généralement des antidépresseurs et des anxiolytiques.

Autre point important, c’est la « thérapie sociale ».

L’entourage du patient est un allié nécessaire pour diminuer les TOC.

Les TOC de vérification compliquent la vie des personnes qui en souffrent.

Néanmoins, il est possible d’en arriver à bout grâce à certains traitements.


Articles connexes :

Trouble de la concentration : comment faire pour s’en sortir ?

TDAH : comment faire pour se concentrer?


🔥 Les formations bien-être à ne pas rater :

La respiration anti-stress pour détendre son diaphragme

La méditation en pleine conscience pour calmer son mental

La transmutation pour canaliser son énergie sexuelle


▶ Autres articles:


❤ Lire aussi:

Trouble de la concentration : comment faire pour s’en sortir ?

TDAH : comment faire pour se concentrer?