Ronflement chronique : et si c’était votre thyroïde ?


Auteur : Loris Vitry (thérapeute holistique) et Cathy Maillot (ostéopathe).

Avertissement : Consultez obligatoirement votre médecin en matière de santé.


Bruits intempestifs, sons gênants et perturbations de l’entourage durant la nuit… les caractérisations ne manquent pas pour qualifier le ronflement chronique.

Très souvent, les possibilités se font nombreuses vis-à-vis des véritables causes de ce phénomène indésirable.

Parmi celles-ci, la piste de votre thyroïde pourrait bien être pertinente.

Ronflement-chronique-et-si-c-tait-votre-thyro-de

Les effets des dysfonctionnements thyroïdiens sur le corps

La thyroïde est une glande qui sécrète des hormones et régule la manière dont elles fonctionnent directement dans la circulation sanguine.

En effet, cette glande règle le moteur interne de votre corps afin d’éviter toute sécrétion hormonale excessive.

Une fois que votre thyroïde ne fonctionne plus correctement, les effets nocifs sont multiples.

D’une part vous pouvez développer une hypothyroïdie, c’est-à-dire une assez faible production des hormones thyroïdiennes.

Ici, les symptômes les plus courants sont le manque d’énergie général et la fatigue musculaire chronique.

En d’autres termes, vous développez une paresse excessive au point de perdre toute envie d’activité productive ou sportive.

Vous dormez beaucoup plus et votre rythme cardiaque évolue parfois au ralenti.

Par ailleurs, votre poids augmente légèrement et vous êtes sujet à la constipation.

Pour les formes les plus sévères, l’épaississement de la peau s’ajoute à tous ces motifs.

D’autre part, vous pouvez faire face à une hyperthyroïdie, dysfonctionnement contraire à l’hypothyroïdie.

Dans ce cas, votre corps développe une intolérance à la chaleur et vous avez des tremblements ainsi que des diarrhées.

En outre, vous souffrez d’une grande irritabilité, en plus des pertes de poids, des troubles du sommeil et de l’ensemble des effets d’une hypothyroïdie.

Globalement, si vous ressentez une forte lenteur et un gros coup de mou dans vos mouvements, il se pourrait bien que ce soit un dérèglement de votre thyroïde.

Toutefois, notez également que toutes les personnes qui souffrent et se plaignent de fatigue ne vivent pas forcément un dysfonctionnement thyroïdien.

Les causes connues du ronflement chronique

De multiples facteurs connus peuvent être à l’origine d’un ronflement chronique.

Il s’agit entre autres du surpoids, de la consommation des sédatifs et d’alcool, de la fatigue chronique ou encore du tabagisme.

Aussi, certains aspects de votre quotidien peuvent s’ériger en facteurs aggravants du ronflement chronique, notamment votre hygiène de vie.

Autrement dit, selon le niveau d’exigence accordé à vos diverses consommations et vos comportements hygiéniques, vous aurez tendance ou non à ronfler en permanence pendant vos nuits.

Outre les facteurs cités précédemment, la position pour laquelle vous optez durant votre sommeil peut également être en cause d’un ronflement chronique.

La plupart des ronfleurs dorment spontanément sur le dos, une position réputée pour provoquer le ronflement.

En effet, dans cette posture, la langue est maintenue en arrière.

Par conséquent, celle-ci bloque le passage de l’air durant la respiration.

En revanche, dans la posture sur le côté facilite la circulation de l’air dans la gorge, bien que celle-ci n’empêche pas totalement de ronfler.

À toutes ces sources de ronflement chronique s’ajoutent aussi l’âge et les aspects physiologiques.

Plus votre corps prend de l’âge, davantage celui-ci vit certains relâchements musculaires.

Parmi eux, le relâchement des tissus de la gorge, possible responsable de ronflement, est le plus fréquent.

De même, sur le plan physiologique, une infection des muqueuses nasales, des amygdales ou encore une malformation nasale peuvent provoquer le ronflement chronique.

D’autant plus que les obstructions nasales vous obligent à respirer par la bouche la plupart du temps, favorisant ainsi le ronflement.

Pour davantage de détails précis par rapport aux raisons de ronflement, obtenez plus d’infos sur huffingtonpost.fr.

En somme, il ressort que les causes de ronflement chronique et les effets d’un dysfonctionnement thyroïdien ont en commun le phénomène de grande fatigue.

Le ronflement chronique peut être causé par la fatigue, pendant que le dérèglement de la thyroïde la provoque.

Cette conjoncture laisse clairement envisager que votre thyroïde puisse être l’élément déclencheur de votre situation de ronflement chronique.


Articles connexes :

Comment se mettre en état d’auto hypnose?

Mal au sternum quand je respire: que faire?


🔥 Les formations bien-être à ne pas rater :

La respiration anti-stress pour détendre son diaphragme

La méditation en pleine conscience pour calmer son mental

La transmutation pour canaliser son énergie sexuelle


▶ Autres articles:


❤ Lire aussi:

Comment se mettre en état d’auto hypnose?

Mal au sternum quand je respire: que faire?