Le "Qigong" bouddhiste de Bodhidharma

Yinjinjing Xisuijing

Par Yves Kieffer Enseignant San Yiquan et des Arts Classiques du Tao
Fondateur de Taoyinitalia.

 

 

 

YI JIN JING – XI SUI JING

 

Indications techniques et génériques de la forme de Yi Jin Jing - Xi Sui Jing

Cette forme particulière fut transmise à Georges Charles par le Patriarche Yuen Yik Kai en présence de Chan Hon Chung en 1974.

Elle provient de l'Ecole Hung Gar du Shaolin du Sud où elle s'est transmise de génération en génération depuis des temps immémoriaux.

Elle est attribuée à Bodhidharma, fondateur du Chan qui sera à l'origine du Sôn coréen et du Zen japonais.

Elle fut depuis toujours considérée comme une "méditation active" (Pâli Ajna ; Zhan Chan ou Ritsu Zen).

 

Du point de vue étymologique :

YI signifie "changement, mutation, transformation" (Dictionnaire Ricci 2356).

JIN signifie des "muscles, tendons, force musculaire" (Ricci 931).

JING (dans YI JIN JING) signifie "nettoyer, purifier, nettoyer, laver, pur" (Ricci 972).

XI signifie "laver, purifier, nettoyer" (Ricci 1801).

SUI signifie "moelle, quintessence, essence" (Ricci 4569). La "moelle" est ce qui régularise en profondeur les "cinq essences" de l'organisme humain.

JING (dans XI SUI JING) signifie "livre canonique, traité" (Ricci 979), mais dans ce cas il s'agit de la règle, du principe, de ce qui gouverne. On pourrait donc traduire l'expression par:

 

"Principe de transformation et de nettoyage des muscles/tendons et de purification de la moelle/quintessence".

Introduction et règles générales

 

L'exercice est composé de trois séries de mouvements, chacune étant exécutée trois fois avec le bras droit, trois fois avec le gauche (l'ordre droite / gauche n'est qu'une convention) et quatre fois avec les deux bras.

Chacune des trois séries comprend une préparation, suivie du mouvement proprement dit.

 

En règle générale, on inspire lorsque le bras s'étend et on expire lorsque le bras se replie (j'ai mis une indication générale du rythme respiratoire dans la dernière colonne à droite : l = inspiration ; E= expiration ;
I-E = inspiration suivie d'expiration).

Une fois que l'exercice est appris, respirer en imaginant que l'air pénètre par le périnée et remplit le tronc, comme un liquide remplit une bouteille (du bas vers le haut), en étendant chaque vertèbre de la colonne vertébrale, jusqu'à se répandre dans les bras, les épaules et jusqu'à la pointe des doigts. Chaque vertèbre et chaque articulation du bras s'ouvre au passage de l'air, ou du qi, dans l'ordre: épaule, coude, poignet, main, doigts. En expirant, l'air suit le parcours inverse jusqu'à atteindre le périnée. Il s'agit aussi d'élargir l'espace entre les vertèbres et à l'intérieur de chaque articulation.

IMPORTANT : pendant que le bras s'étend en avant, l'épaule doit rester en arrière, comme si la colonne vertébrale, les omoplates et la partie postérieure des épaules étaient appuyées contre un mur.

 

Le premier mouvement de la préparation se répète une seule fois avant le premier mouvement de chaque série.

 

Il s'agit d'un exercice puissant qui réveille des énergies profondes, éventuellement peu sympathiques ou même perverses, ce pourquoi il faut éviter de toucher une autre personne aussitôt après avoir terminé l'exercice. Il convient plutôt de faire un autre exercice ou de se promener un peu avant de toucher quelqu'un. Il est indiqué pour régénérer le sang et renforcer les défenses immunitaires.

Préparation générale

 

Prendre la position Wuji

 

1

Le bras droit étant en position verticale et dirigé vers le sol, le lever jusqu'à ce qui soit horizontal et dirigé devant soi; les doigts sont pointés vers l'avant, la paume est verticale et fait face à la gauche.

I

2

Relâcher tout le bras, comme si on l'appuyait sur un nuage. Minimum d'effort pour maintenir la position.

E

 

Préparation à la première série "A" ou travail sur l'Océan des Formes

1A

Étendre : allonger et ouvrir les articulations de l'épaule, du coude, du poignet, de la main et de chaque doigt sur le côté droit.

I

2A

Rétraction : laisser revenir chaque articulation à sa position originale, des doigts jusqu'à l'épaule.

E

3A

Répéter 1A et 2A deux fois (trois fois en tout) du côté droit.

I-E

Revenir à la position préparatoire, éventuellement faire une pause, puis répéter avec le bras gauche, faire une nouvelle pause et finalement répéter avec les deux bras.

 

Première série "A" ou travail sur l'Océan de la Forme et sur l'Océan des Souffles

4A

Répéter une seule fois le premier point de la préparation de la première série (vois ci-dessus).

I

5A

Plier les doigts vers la paume, le poignet et le coude vers soi de sorte que la pointe des doigts unis ou le dos des doigts touche le sternum (les épaules et les bras restent immobiles).

E

6A

Détendre le coude, l'avant-bras, le poignet et les doigts jusqu'à revenir à la position 1A.

I

7A

Répéter 5A et 6A deux fois (trois fois en tout)...

E

8A

... et continuer le mouvement du bras étendu vers la droite et l'arrière (toujours sur un plan horizontal), en ouvrant l'épaule.

I

9A

Ramener le bras devant soi, (toujours horizontal), et le plier comme en 5A.

E

10A

Répéter 8A et 9A deux fois (trois fois en tout).

I-E

11A

Étendre le bras de nouveau devant soi et le lever …

I

12A

... puis détendre le bras à 45° en avant et à droite, vers la terre, en expirant rapidement. "Le bras se décontracte comme un drapeau claque au vent." Ne pas exagérer la violence du mouvement pour éviter des déchirements musculaires et/ou des douleurs articulaires !

E

 

Revenir à la position préparatoire, éventuellement faire une pause, puis répéter avec le bras gauche, faire une nouvelle pause et finalement répéter avec les deux bras.

 

Préparation à la deuxième série "B" ou travail sur l'Océan de la Forme

1B

Répéter 1A et continuer en tournant l'épaule droite dans le sens des aiguilles d'une montre, puis le coude, le poignet, la main et les doigts.

I

2B

Laisser les articulations (dans le sens opposé : doigts, main, poignet, coude, épaule) reprendre leur position d'origine.

E

3B

Répéter 1B et 2B deux fois (trois fois en tout) sur le côté droit.

I-E

 

Revenir à la position préparatoire, éventuellement faire une pause, ensuite répéter avec le bras gauche, autre pause et finalement répéter avec les deux bras.

 

Deuxième série "B" ou travail sur l'Océan de la Forme et sur l'Océan des Énergies

4B

Répéter 1B. La paume est tournée vers le ciel.

I

5B

Plier les doigts vers soi et les unir en forme de bec, plier le poignet, puis le coude jusqu'à appuyer la pointe des doigts sur l'épaule et lever encore la pointe du coude vers le ciel.

E

6B

Baisser de nouveau le coude en avant, étendre l'avant-bras, la main et les doigts.

I

7B

Répéter 5B et 6B deux fois (trois fois en tout).

E

8B

Répéter 5B ...

I

9B

... et continuer à lever le coude, puis tourner l'épaule en arrière pour ensuite étendre le bras en arrière à 45° et à droite, jusqu'à ce que le bras soit horizontal avec le paume tournée vers le ciel.

E

10B

En maintenant le bras étendu et horizontal, le placer devant soi (comme en 1B), en pivotant sur l'épaule.

I

11B

Répéter 9B et 10B deux fois, ensuite encore 5 B, inspirer et …

I-E

12B

… détendre le bras à 45° vers l'avant et la droite, vers la terre, en expirant rapidement, (suivre les instructions du point 12A).

E

 

Revenir à la position préparatoire, éventuellement faire une pause, puis répéter avec le bras gauche, faire une nouvelle pause et finalement répéter avec les deux bras.

 

Préparation à la troisième série "C" ou travail sur l'Océan de la Forme

1C

Répéter 1B, et continuer en tournant la paume vers soi, les doigts pointés vers le haut. Ensuite tourner la main droite dans le sens contraire aux aiguilles d'une montre jusqu'à ce que la paume soit tournée vers l'avant (une rotation complète ou presque). À la fin du mouvement, les doigts sont pointés vers le ciel.

I

2C

Baisser la paume, jusqu'à ce que les doigts soient pointés vers l'avant. Tourner le bras et revenir à la position 1B (paume vers le haut).

E

3C

Répéter 1C et 2C deux fois, (trois fois en tout) sur le côté droit.

I-E

 


 

Troisième série "C" ou travaux sur l'Océan de la Forme et sur l'Océan des Moelles

4C

Répéter 1B, puis plier et lever le coude de manière à appuyer (ou presque) le dos de la main ou des doigts sur l'épaule droite.

I

5C

Étendre l'avant-bras et la main en avant (bras horizontal) et continuer à plier le poignet jusqu'à ce que la paume soit tournée vers le corps et les doigts pointent vers le bas.

E

6C

Relever les doigts et la main jusqu'au horizontal et répéter 4C et 5C deux fois (trois fois en tout).

I-E

7C

Relever les doigts, continuer à lever la main, le coude et tourner l'épaule en arrière pour ensuite étendre le bras en arrière à 45° et à droite, jusqu'à ce que le bras soit horizontal, avec la paume tournée vers le bas.

E

8C

En maintenant le bras étendu et horizontal, le porter devant soi (comme en 1C ) en pivotant sur l'épaule.

I

9C

Répéter 7C et 8C deux fois, ensuite encore 4C , inspirer et ...

 

10C

... détendre le bras à 45° vers l'avant, la droite et la terre, en expirant rapidement (suivre les instructions du point 12A).

E

 

Revenir à la position préparatoire, éventuellement faire une pause, puis répéter avec le bras gauche, faire une nouvelle pause et finalement répéter avec les deux bras.

 

À la fin des mouvements avec les deux bras (c'est-à-dire après les quatre mouvements doubles), plier et élever les coudes de manière à appuyer, ou presque, le dos des mains ou des doigts sur les épaules, inspirer en maintenant la position.

Expirer tout de suite en émettant le son "A", secouer violemment les bras vers le haut, les paumes tournées vers le ciel, de façon à se libérer des "énergies perverses" que l'exercice a éventuellement porté en surface. Laisser retomber les deux bras.

 

Au terme de l'exercice, la respiration devrait être profonde, semblable à la "respiration de la tortue".

Le Pratiquant devrait se trouver naturellement dans un état méditatif de type "Zhan zhuang chan", typique de la tradition bouddhiste chan.

 

La préparation de chaque série agit sur l'océan des formes XING HAI.

La première série agit sur l'océan du souffle HUXI HAI.

La deuxième série agit sur l'océan de l'énergie QI HAI.

La troisième série agit sur l'océan des moelles NAO HAI.

 

À propos de cet exercice, Wang Zeming disait :

"Exécuter la première série est comme naviguer sur un lac.

Exécuter la deuxième série est comme naviguer sur une mer interne.

Exécuter la troisième série est comme naviguer sur l'océan."

 

 

Adaptation de Yves Kieffer Association TAOYINITALIA d'après l'enseignement de Georges Charles au sein de San Yiquan.

 

Conseils de Georges Charles :

Ces exercices doivent être effectués le matin de préférence entre 6H00 et 9H00 ou le soir entre 18H00 et 21H00.
Il est idéal de les pratiquer chaque jour pour en apprécier l'efficacité, la vertu.
Si cela n'est pas possible, les pratiquer simplement trois fois durant chaque période.
Les exercices printaniers sont liés au "Jeune Yang" et ont pour but de renforcer l'énergie du Foie afin de mieux nourrir les muscles et les tendons et de faciliter la vue. Ces exercices liés à la "Bravoure du Tigre" (Fu Wu) permettent, en profondeur, de régénérer le sang et de renouveler l'énergie vitale (Qi).
La saveur particulière à cette période est aigrelette ou légèrement acide et l'odeur celle du cru (légume ou viande crue) donc de l'aliment le plus naturel avant la cuisson liée au Feu donc à l'été.
L'ancien idéogramme chinois (Suan) représente un jeune agneau ce qui implique l'odeur de chair fraîche ou, éventuellement, du suint.

Qualifier cette odeur particulière du "cru" d'oxydée ou fermentée ( donc liée au métal et à l'automne...) est donc un contresens souvent recopié.