Le Qigong médical ou thérapeutique

Par Georges Charles*

 

* Georges Charles étudie l'énergétique chinoise depuis 1969 et est un praticien et enseignant de Qigong renommé.
Il est qualifié de "spécialiste en arts martiaux et en médecine chinoise" (Cour d'Appel de Paris) et auteur de près d'une vingtaine d'ouvrages et hors-séries à ce sujat.

 

Qigong à Shaolin
Pratique du "Qigong" thérapeutique ou médical en Chine
Photo prise aux alentours du Temple de Shaolin à Shangsha
L'affiche annonce : Pratique médicale du Qigong de Shaolin
Photo Aliette Majault Enseignante des Arts Classiques du Tao

 

 

Il y a Qigong et Qigong !

Il y a plusieurs années, déjà, dans le "Traité d'Energie Vitale" -Qigong et taoïsme, matière théorique et pratique -, publié chez Encre (1990), j'ai souhaité préciser qu'il existait bel et bien plusieurs formes spécifiques de Qigong (ou Chi Kung) et, plus particulièrement, le Qigong d'origine taoïste (par exemple le Tao-Yin Fa), le Qigong d'origine bouddhiste ( par exemple le Yijinjing Xisuijing), le Qigong d'origine Confucianiste (par exemple les Rituels de cérémonies impériales), le Qigong d'origine médicale(comme les "six sons thérapeutiques"), le Qigong d'origine familiale, le Qigong d'origine synthétique ou syncrétique( comme le Falun Dafa), le Qigong de formation extérieure à la Chine (comme le Reiki, par exemple) ainsi qu'une infinité de variantes issues du croisement de ces diverses tendances.

Précisons encore une fois que le terme "Qigong" est un générique signifiant, à la fois, "pratique du souffle" et "méthode énergétique" en passant par "travail de l'énergie" et qu'il est d'utilisation très récente puisqu'en réalité importé des USA, au même titre par ailleurs que Gongfu, vers l'Occident (en réalité des Chinois Etazuniens vers les non-Chinois Etazuniens et Occidentaux !) puis réimporté de l'Occident vers la Chine d'où il nous revient avec une aura de mystèrieux pouvoirs permettant à la fois de casser des briques, de trouver la sagesse (sinon le Bonheur ! - Voir l'ouvrage, non, le best-seller, de Yu Dan Le Bonheur selon Confucius !) et de soigner le cancer.
Un critique chinois avait qualifié l'essai de Yudan de "bouillon de poule pour l'âme".
Il serait donc dommage que le Qigong devienne, suivant le même chemin une "tisane de tilleul holistique" !

En Chine, j'ajouterai malheureusement classique, il fut question pendant des siècles, voire des millénaires d'un ensemble de pratiques nommées "Yang Sheng Fa" ou "méthodes (pratiques...) d'entretien de la vie".
Ce qui permettait, simplement, d'entretenir le principe de vie en favoridant les mouvements harmonieux de l'énergie vitale (Qi).
Lorsqu'on se porte bien il s'agit, naturellement, de pratiques de bien-être !
Aller bien c'est être bien.
Lorsqu'on se porte moins bien il s'agit, simplement, d'aller mieux !
Le bon sens populaire comprend qu'il vaut mieux aller bien que d'aller mieux.
Le mieux est donc l'ennemi du bien.
Lorsqu'on dit de quelqu'un qu'il va bien c'est naturellement bien.
Lorsqu'on dit de quelqu'un qu'il va mieux c'est qu'il ne va pas tout à fait encore bien.
C'est mieux mais ce n'est pas encore bien.
De là à imaginer que les pratiques thérapeutiques sont mieux que les pratiques de bien-être il n'y a qu'un pas que certains franchissent allégrement en proposant automatiquement des "Qigong" médicaux ou thérapeutiques à des gens qui vont bien.
Or suivant un vieux principe de médecine hypocratique que l'on retrouve également dans le Wangdi Neijing Suwen (Traité de médecine interne de l'Empereur Jaune) ce qui est capable de soigner un individu malade est tout à fait capable, également, de rendre malade un individu bien portant.
D'où le principe premier : d'abord ne pas nuire -primum non nocere -

Et pour respecter ce principe il est normal que la thérapie soit appliquée par un thérapeute !
Et ceci après un diagnostique compètent.
Concernant le Qigong médical, ou thérapeutique, il est normal et naturel que le diagnostique soit celui qui est utilisée dans les principes thérapeutiques chinois, donc en énergétique et en médecine chinoise classique.
Et cela nécessite une observation, un questionnaire, une palpation et, éventuellement, une prise spécifique des pouls.
Donc cela ne s'improvise pas.
Un pharmacien ne délivre pas ses médicaments à n'importe qui sous le prétexte que la santé est un droit.
Il suit des règles précises et, souvent, contraignantes.
Si il peut vendre librement de l'aspirine il n'en est pas de même pour de la digitaline ou de la colchicine.
De même un praticien de Qigong médicaux se doit non seulement d'assurer une certaine compétence, liée à une formation spécifique, mais encore de suivre certaines règles quant aux mouvements qu'il utilise (manipulations, transferts d'énergie) ou qu'il prescrit (mouvements, postures, techniques respiratoires spécifiques, utilisation de sons particuliers).
Faute de quoi on se retrouve devant deux risques évident :
- soit cela ne sert à rien
- soit cela fait prendre un risque au patient

Pas d'efficacité vaut mieux, parfois, que trop d'efficacité !
On évolue entre le bain de siège à la Rika Zarai (si ça fait pas de bien ça fera pas de mal !) et l'utilisation de plantes médicinales qui peuvent tout à fait présenter des contyre-indications, donc un danger certain pour un utilisateur non averti ou imprudent.
Il existe en Chine des instituts de traitement par le Qigong thérapeutique mais ils se situent également généralement au coeur d'unités hospitalières tout à fait classiques.
Dans la visite de l'un d'entre eux nous avons constaté, et filmé, que c'était le Professeur Chef de Service en oncologie (traitement du cancer) qui dirigeait la pratique de Qigong spécifiques et qui était physiquement et énergétiquement présente puisqu'elle guidait le cours collectif d'une main de fer.
Ce n'était pas du bricolage comme dans une thèse occidentale ou le terme "cancer" avait été traduit du terme chinois "grippe" !
Entre le traitement du cancer et le traitement de la grippe il y a une différence bien, par ailleurs, que la grippe puisse être aussi mortelle que le cancer.

Il convient donc, en premier lieu, que les praticiens soient formés, non seulement au "qigong" thérapeutique mais, également, à la médecine chinoise ou, du moins à la partie énergétique de celle-ci afin de prescrire utilement leurs traitements.

Sinon il ne s'agit pas de "qigong" thérapeutique mais de "reboutage à la chinoise" ou de "placebos gestuels".

Lorsque l'on désire se faire traiter par le "qigong thérapeutique" il convient donc en premier lieu de se renseigner sur la formation du thérapeute.

Si l'on désire étudier ou pratiquer le "qigong" thérapeutique il convient d'entreprendre des études de thérapie liées à l'énergétique chinoise médicale.

C'est aussi simple que cela !

En ce qui me concerne, personnellement, avec ou après quarante deux années de pratique à ce jour, en 2011, de "Qigong" et plus particulièrement de Tao-Yin Fa (Daoyinfa du Lingbaoming) je ne me sens nullement l'esprit, ni l'énergie, d'un thérapeute et je préfère me réfèrer à des confrères ou consoeurs qui se sont spécialisés dans ce domaine particulier.

Par contre, je peux avoir besoin de consulter un praticien de "qigong" thérapeutique quand le besoin s'en fait sentir, ce que je fais régulièrement d'ailleurs.

Je ne suis donc pas "contre le "qigong" thérapeutique" mais préfère laisser celui-ci aux hommes et aux femme de l'Art en qui je fais confiance au même titre qu'à un acupuncteur opu qu'un ostéopathe.

Et comme je ne me suis pas spécialisé dans ce domaine parrticulier de la thérapie je ne l'enseigne pas même et surtout si dans la pratique et l'enseignement du Tao-Yin Fa du Ling Pao il existe une partie thérapeutique particulière.

Mais je conseille aux pratiquants et enseignants qui souhaitent devenir thérapeutes, parce qu'il en ont la vocation, de se former d'une manière compétente.

 

 

 

 

Quelques photos des Villages Bien-Etre de Prémalliance
Marseille et Grenoble

Marion Bailbé et massage plantaire
Marion Bailbe dans un massage éneregétique de la plante du pied

 

Massage plantaire Marion Bailbe Massage et questionnaire concernant la zone plantaire

 

André Bijaoui Qigong thérapeutique

André Bijaoui dans une pratique de massage et de transfert d'énergie, partie importante du Qigong thérapeutique.

 

Marion Bailbé et Qigong thérapeutique
Marion Bailbé dans une technique de rééquilibrage de l'énergie au niveau du crâne et de la face.

 

André Bijaoui Massage Chinois Traditionnel
André Bijaoui dans une pratique de rééquilibrage de la colonne vertébrale.
Certaines pratiques du Qigong thérapeutiques pourraient être apparentées à l'ostéopahie ou à la chiropractie et utilisent des mobilisations mais, également, ce qui diffère, des transferts d'énergie du thérapeute vers le patient.

 

André Bijaoui Rééquiilibrage énergérique
André Bijaoui a constaté un déséquilibre et le corrige par une manipulation spécifique au Qigong thérapeutique.

 

Marion Bailbé massage énergétique chinois
Marion Bailbé utilise une massage de la plante du pied et de ses nombreuses zones spécifiques.
Derrière Georges Charles démontre un Qigong de "bien-être"
Les deux pratiques peuvent donc cohabiter !
Village Bien-ëtre Prémalliance de Grenoble.

 

Marion Bailbé et André Bijaoui Qigong médical
Dans certains cas particuliers le traitement peut être conjointement effectué par deux thérapeutes.
Ici André Bijaoui et Marion Bailbé rééquilibrent un patient par une manipoulation crânienne et par un contrôle sur la zone claviculaire.

 

André Bijaoui et massage chinois
Marion Bailbé et André Bijaoui pratiquent un rééquilibrage de l'énergie au niveau du crâne.

 

André Bijaoui et Eric Sanchez
Eric Sanchez, directeur de l'Action, Sociale de Prémalliance profite d'un moment de répit pendant le Village Bien-ëtre de Marseille pour un rééquilibrage énergétique de André Bijaoui.

 

André Bijaoui Qigong thérapeutique
Les enfants sont très réceptifs aux mouvements du Qi
Ici A1ndré Bijaoui mobilise le Qi d'une enfant de 7ans.
Ce n'est aucunement de l'hypnose !

 

Georges Charles et André Bijaoui Prémalliance Village Bien Etre
André Bijaoui et Georges Charles sont deux praticiens de longue date des pratiques chinoises de santé qui se retrouvent en amis au Village-Bien-Etre de Prémalliance à Marseille depuis plusieurs années.

 

André Bijaoui est acupuncteur et responsable de formation au CEDAT (Centre d’Enseignement et de Diffusion de l’Acupuncture Traditionnelle), diplômé des Temps du Corps et est co-auteur, excusez du peu, de l'ouvrage "Acupuncture et Moxibustion" (Editions Autre Temps) avec le célèbre Professeur Nguyen Van Nghi qui fut l'un des pionniers de l'acupuncture en France et en Europe.

 

Bijaoui_Acupuncture


Il est également professeur d'Arts Martiaux et de Qigong diplômé du Centre National de Beidaihe en Chine.

 

Marion Bailbé est diplômée de L'Acupuncture et Tui Na de l'université de MTC et du grand centre Réflexologie de Beijing (Chine) et enseignante au CEDAT.

 

Les photos illustrant cet article ont été prises pendans les Villages-Bien-Etre organisés par Prémalliance et son Service Social sous l'impulsion de son Directeur Eric Sanchez que je remercie ici pour son action en faveur des pratiques de santé et de bien-être au sein d'une grande Mutuelle. .

Pour joindre André Bijaoui et Marion Bailbe
cliquer ici