Tao Yin Gymnastique énergétique
   

Le Club UNESCO de la Région Aquitaine
Et la pratique des Arts Classiques du Tao en Pologne à BRZESKO
avec Yohan RADOMSKI
Traduction Justynia JEZIOROWSKA


INITIATION AU TAO YIN EN POLOGNE

Des Arbres chinois dans un Verger polonais

Chinskie Dzerwa W Polskim Sadzie

 

 

Le club Unesco de la région Aquitaine organise depuis quatorze ans un camp de langue française en Pologne.

Cette année, courant juillet, il se déroulait à Brzesko, petite ville située dans la région de Cracovie.

L'occasion pour une centaine de lycéens polonais qui n'ont pas les moyens de se rendre en France de pratiquer assidûment la langue française pendant trois semaines à petit prix.

Faisant parti du contingent d'une vingtaine de professeurs bénévoles de français, j'ai en outre animé un atelier Qi Gong tous les soirs, excellente mise en situation pour travailler le vocabulaire concernant le corps et le mouvement.

Nous avons donc ouvert les Portes de la Pratique, étendu et ployé nos membres, marché avec le Tigre, volé avec le Dragon...

Dans un souci d'ouverture, on est même entrés en relation avec les arbres du verger voisin, c'est dire.

Le tout dans une ambiance souriante et motivée…

 

Podczas obozu jezyka francuskiego w Brzesku w lipcu 2006 r. kilkunastu polskich licealistów mialo okazje zapoznac sie z forma Qi Gong, energetyczna gimnastyka taoistyczna.

Przez trzy tygodnie doskonalilismy Kai Men Shi („otworzyc drzwi sztuki”), bieg Tygrysa i lot Smoka, Postawe Drzewa, prace energetyczna z drzewem (Dao Yin Ding Shu Qi Gong) i podstawowe bloki zwiazane z piecioma zywiolami: Ziemia, Metalem, Woda, Drzewem, Ogniem.

En bleu, au milieu et debout Yohan RADOMSKI l'animateur de l'atelier

 

Des polonais francophiles s'initiant aux pratiques chinoises…Quand on parle d'échanges culturels…
Polscy frankofile wtajemniczaja sie w chinska sztuke.... Gdy mowa o wymianie kulturowej...

Le rituel du salut permet de canaliser son énergie avant de travailler à deux.
Rytual powitania pozwala skoncentrowac energie przed...

On a la chance de pouvoir pratiquer dans le verger attenant à l'auberge de jeunesse.
Praca w parach. Mamy szczescie cwiczyc w sadzie tuz obok schroniska mlodziezowego.

Les cinq étoiles en font voir de toutes les couleurs.
Piec gwiazd daje sie we znaki...

Les deux garçons du groupe tentent de faire bonne figure. / Dwóch chlopców z grupy stara sie robic dobre wrazenie.

Chacun son arbre et le verger est bien gardé ! L'infirmière du camp qui vient régulièrement nous observer trouve notre pratique belle et étonnante.
Wszyscy, ich drzewa i sad sa pod dobra opieka. Pielegniarka, która regularnie przychodzi na nas popatrzec, uwaza nasza sztuke za piekna i zdumiewajaca.

Andrzej a bien choisi son compagnon…
Andrzej dobrze wybral swojego towarzysza...


Une façon un peu particulière « d'embrasser l'arbre ». L'important est déjà d'entrer en relation.
Dosc osobliwy sposób „obejmowania drzewa”. Przede wszystkim wazne jest, by stworzyc relacje.

 

Une curiosité d'un jardin public des Tatras : un tilleul à neuf troncs ou une couronne de neuf tilleuls ?
Ciekawostka Tatrzanskiego Parku Narodowego: lipa o dziewieciu pniach czy korona z dziewieciu lip?

Au bout de trois semaines
Po trzech tygodniach,

Présentation de l'atelier devant les autres stagiaires et les officiels locaux.
prezentacja atelier przed reszta obozowiczów i czlonkami lokalnego samorzadu.

Un souvenir ému pour la soupe à la betterave, les pierogi (sorte de raviolis) à la fraise, les excellentes pâtisseries aux baies (myrtilles, cassis…) et à la crème, sans oublier quelques dizaines de variétés de vodka aux fruits et aux plantes pour aider à digérer.
Wciaz zywe wspomnienie barszczu, pierogów z truskawkami, wysmienitych ciast z jagodami, porzeczkami i kremem, nie zapominajac o kilkudziesieciu rodzajach wódek owocowych i ziolowych, które pomagaja na trawienie.

 

Or et argent : un Arbre de Bonne Fortune en guise de sympathique cadeau d'adieu.
Zloto i srebro: Drzewko Szczescia jako sympatyczny prezent pozegnalny.

Note de Georges Charles

La "Pratique avec les Arbres" ( Tao Yin Ding Shu Qigong) est une très ancienne tradition chinoise et plus particulièrement taoïste qui consiste à rééquilibrer ses énergies puis à se "recharger" ou se régénérer en prenant contact avec ceux-ci.
On peut "s'adosser à l'arbre" ; "embrasser ou enlaçer l'arbre" ou utiliser la "posture de l'arbre" en reproduisant corporellement et instincrtivement la forme de celui-ci.
Autant d'arbres et autant de pratiquants c'est donc autant de postures.
Les arbres étant devenus rares en Chine, suite à l'utilisation du bois comme combustible et matériau de construction, les beaux arbres sont devenus très rares donc très protégés et se trouvent généralement dans les parcs publics ou dans l'enceinte des temples.
Bon nombre de Chinois pratiquent donc "avec" ces arbres le matin avant d'aller travailler pour "prendre de l'énergie" (De Qi) puis au retour pour se délasser.
Bon nombre d'entre eux sont donc rendus très polis par le contact qui devient alors très plaisant.
"Quand l'arbre est poli, il n'est donc plus grossier et on peut alors pratiquer des échanges de plus en plus subtils"
Cette "pratique avec les arbres" donc un échange énergétique avc ceux-ci est à l'origine de la création des Penjing (littéralement Pen = racine ; Jing = pot) donc des arbres de petite taille qu'on nomme Bonsai au Japon.
Possèder chez soi un Penjing (ou Bonsai) et éventuellement une "petite forêt" (littéralement Shaolin !) permet de se régénérer grâce à l'image-énergie de ces arbres minuscules mais qui possèdent, en profondeur, l'esprit des géants de la forêt.
En Pologne certaines forêts immenses conservent encore des arbres centenaires voire millénaires que côtoient encore des bisons européens qui vivent en liberté.
Il doit donc y être plus facile qu'en Chine d'y trouver "son" arbre et d'y puiser la "force du bison" !