LA PRATIQUE DU ZHAN ZHUANG EN OCCIDENT SUIVANT HENRI VINCENOT !

Henri Vincenot passe pour un " initié " on trouve, en effet, dans ses ouvrages des informations précieuses et étonnantes.
Preuve en est ce passage de " La Billebaude " paru chez Denoël en 1978 et réédité en Folio N° 1370 page 139.

C’est un grand-père qui parle à son petit-fils :

" Si jamais tu es patraque, me disait le grand-père Sandrot, mets-toi le dos contre un beau chêne de futaie ou un " moderne " de belle venue. Colle-toi les talons, les fesses, le dos et le " creuteu " (la partie postérieure du crâne) contre le tronc, tourné vers le sud, la paume des mains bien à plat sur l’écorce, et restes-y aussi longtemps que tu pourras une heure, si tu en as la patience : Guari ! Regonflé à péter que tu seras !

- Regonflé de quoi ?

- Regonflé de vie, garçon ! Et c’est facile à comprendre : l’arbre suce sa vie dans la terre, ça remonte par ses racines et par son tronc, et il la suce aussi dans le ciel par ses feuilles, et ça descend par ses branches. Ca circule dans les deux sens, tu comprends ? Et toi tu te requinques au passage ! C’est comme ça qu’ils se regôgnaient nos anciens ! Je donne la recette à tout hasard, elle m’a réussi sur toute la ligne, pas de raison qu’elle ne fonctionne pas pour vous qui m’entendez. "

 

Voilà de quoi en boucher un coin à ceux qui prétendent encore que seuls quelques maîtres chinois ont la science infuse et connaissent les secrets de cette posture plus que millénaire et que pratiquaient probablement et également nos ancêtres et les ancêtres de nos ancêtres dans les forets gauloises.
Tout y est le réglage talons, bassin, dos, occiput donc l’axe vertical et le fait de se tourner vers le sud donc l’orient. " Adossé au Yin (Nord) on embrasse le Yang (Sud) " ainsi que l’explication Terre/Ciel au travers de l’arbre donc le Premier Hexagramme du Yijing qui motive notre page d’accueil.

Et une autre petite surprise :
Castagne gothique sur la Cathédrale Saint Wulfram d'Abbeville (Somme).

Saint Wulfram en train de rosser le capitaine de navire qui avait manqué de respect à une femme ! Il sait se servir de ses poings et de son pied, le bougre !

 

Pour en savoir plus :

La Billebaude
Roman d’Henri Vincenot
FOLIO Editions DENOEL